Supervision – Analyse de la pratique

La Supervision comme l'Analyse de la pratique sont des espaces de travail destinés à mettre en parole et éventuellement en "scène" des situations relationnelles vécues dans notre vie professionnelle qui nous déséquilibrent personnellement.

Dans la proximité humaine de nos lieux de travail entrent en résonance les aspects inconscients de chacun(e). Cela crée parfois une atmosphère "cocotte minute" dans laquelle des conflits peuvent se créer ou éclater de manière incompréhensible et inexplicable.
Pour désamorcer cet effet "cocotte" et instaurer un cadre de travail efficace, il est nécessaire de canaliser cette énergie par l'expression et l'échange.

RéunionLa présence d'un consultant extérieur à l'entreprise permet au groupe ou à l'équipe de "s'arrêter", de prendre du recul et de faire émerger des solutions qui correspondent à vos besoins.

L'Analyse de la pratique requiert un intervenant ayant des compétences en communication et connaissant les mécanismes présents dans les différentes situations relationnelles.
Il s'agit là de compléter le cas échéant un savoir-faire, afin de préserver notre savoir-être sur notre lieu de travail.


La Supervision nécessite la présence et un accompagnement de soutien d'un psychothérapeute expérimenté.
Celui-ci apporte une relation d'aide à un groupe ou une équipe, soit suite à un événement traumatisant ou déstabilisant (changement important), soit en tant que dynamique de soutien à l'élaboration de situations problématiques engendrant de la souffrance (potentielle ou avérée) survenant dans le cadre du travail.

Dans l'Analyse de la pratique comme dans la Supervision, un engagement sur un certain nombre de séances est nécessaire. La fréquence est à déterminer en fonction de l'urgence, de la problématique et de vos besoins.
Dans les deux cas, ce travail peut être réalisé ou poursuivi en individuel.

Nota bene : nous privilégions toujours ce qui émerge dans l'instant présent, de manière à rendre le processus vivant et idéalement adapté à votre situation.

Le vrai savoir ne revient jamais à quelque petite chose tout près des yeux car savoir c'est comprendre comment la moindre chose est liée au tout.

Emile-Auguste Chartier, dit Alain

Ne jugez pas un homme avant d'avoir marché deux lunes dans ses mocassins.

proverbe amerindien